| 

Selon un sondage du Bureau d’éthique commercial, la génération Y est plus susceptible que toute autre d’être victime de fraudes

Un sondage réalisé par le Bureau d’éthique commercial révèle que la génération Y semble essuyer des pertes plus importantes que les personnes âgées, à la suite d’une escroquerie. Si ces conclusions peuvent étonner, Deborah Brady, présidente et chef de la direction du Bureau d’éthique commerciale de l’ouest de l’Ontario déclare que les personnes âgées sont plus averties qu’elles ne l’étaient. Elles se sont préparées en se renseignant sur les méthodes employées par les fraudeurs et sont aujourd’hui moins susceptibles de se laisser piéger. Elles ne sont pas moins ciblées, mais elles ne tombent plus dans le piège aussi souvent.

FAIR Canada rappelle à tous les investisseurs d’être vigilants. Pour davantage de renseignements, veuillez consulter le Rapport sur une stratégie canadienne de lutte contre la fraude liée aux placements.

août 19, 2016