| 

Les efforts de collecte de la BCSC contre David Michaels

David Michaels, un ancien vendeur de fonds communs de placement, a été trouvé en 2014 par la BCSC à hauteur de $65 millions de dollars de titres à risque élevé pour 484 investisseurs, principalement des personnes âgées. Il a collecté environ $5,8 millions de dollars en commissions et a imposé des sanctions totalisant 23,3 millions de dollars (amende de 17,5 millions de dollars et remboursement des commissions de $5,8 millions de dollars) imposées par la BCSC. Les titres gratuits ont été annoncés dans le cadre d’une émission de radio hebdomadaire qui a attiré de nombreux clients seniors. La BCSC a récemment annoncé qu’elle avait conclu une entente avec Michaels en vertu de laquelle son condo à Hawaii (qui aurait été payé en espèces en 2009 pour 875 000 $) sera vendu et que la BCSC recevra le produit et recevra également un paiement de 50 000 $. Ce sont les premiers collectés de Michaels. La BCSC continuera de verser les montants suivants à la BCSC, et la BCSC aura le droit, conformément à l’accord, de recouvrer les pénalités en suspens. Gord Hoekstra du Vancouver Sun rapporte que la BCSC a obtenu une courte ordonnance de la Cour de troisième circuit de l’État d’Hawaii pour la vente de biens. Son rapport souligne qu’une action en justice de la BCSC vise également à inclure la maison de Michaels sur l’île de Vancouver d’une valeur de 707 000 $ en 2017 et qu’une Mercedes S550 et une voiture décapotable se trouvent dans l’allée ajoutant les frais de scolarité de ses enfants, y compris une école privée.

septembre 07, 2018