| 

Éditorial du Globe and Mail : les banques à charte ne devraient pas être à même de choisir leurs propres arbitres

L’éditorial (en anglais seulement) du Globe and Mail est en faveur de la réforme des règlements bancaires, de sorte que les banque ne puissent pas choisir leur prestataire de résolution des différends : « Nos banques ne devraient pas avoir la permission de choisir leurs propres arbitres. Ottawa devrait les obliger à s’en tenir à l’OSBI. »

octobre 26, 2018