| 

La Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick met en garde les investisseurs contre les risques d’emprunter pour investir

La Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick (CVMNB) a publié une Mise en garde aux investisseurs dans laquelle elle sensibilise les investisseurs aux graves difficultés financières à long terme auxquelles ils s’exposent s’ils empruntent pour investir. La CVMNB note que les risques sont importants et que « [l]es investisseurs devraient bien comprendre les risques et être extrêmement prudents s’ils pensent emprunter au-delà de leurs moyens financiers ». La mise en garde souligne que « [l]e plus grand inconvénient de la stratégie de levier est ce qui se passe si la valeur de l’investissement diminue. Le rendement ne sera pas suffisant pour payer les intérêts, vous devrez fournir une garantie supplémentaire pour assurer le prêt et vous avez encore un gros prêt à payer ».

La Commission propose une série de questions auxquelles les investisseurs devraient répondre avant de prendre la décision d’emprunter pour investir :

  • Faites-vous affaire avec un conseiller ou une société d’investissement fiable et accrédité ?
  • Votre conseiller a-t-il passé en revue les critères pertinents ? Les comprenez-vous et vous conviennent-ils ?
  • Quels sont vos objectifs d’investissement ? La stratégie de levier est-elle la seule stratégie qui vous aidera à les atteindre ?
  • Quelle est votre tolérance au risque ? Combien d’argent pouvez-vous vous permettre de perdre ?
  • Quels sont les frais associés à l’établissement d’un prêt ? Ces frais sont-ils récurrents ou des frais seront-ils imposés pour un retrait anticipé de l’investissement ou du prêt ?
  • Comprenez-vous bien la stratégie de levier et comment elle vous permettra de faire (ou de perdre) de l’argent ?

FAIR Canada est d’avis qu’emprunter pour investir ne convient pas à la plupart des investisseurs et qu’il devrait y avoir une présomption de non-convenance. FAIR Canada presse les membres des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) de s’attaquer aux problèmes systémiques qui encouragent les inscrits à pousser les investisseurs à emprunter pour investir. Essayer de prévenir les investisseurs est louable, mais FAIR Canada presse les organismes de réglementation d’émettre des avis à l’intention des personnes inscrites pour attirer leur attention : 1) sur le recours à l’effet de levier et la nécessité d’une supervision adéquate des placements achetés par emprunt; et 2) sur le fait que tout matériel de publicité et de marketing doit être juste et équilibré et divulguer pleinement les risques et que le fait d’emprunter pour investir dans des fonds communs de placement et des produits similaires ne convient qu’à des investisseurs ayant une tolérance du risque élevée.

Veuillez consulter notre lettre aux ACVM pour plus de détails sur nos recommandations.

février 27, 2012